Dossier Méditerranée, cimetière de réfugiés

© NB / Mediapart

La barre des 20 000 personnes mortes depuis 2014 en essayant de rallier l'Europe a été franchie en mars 2020, d'après le décompte de l'Organisation internationale pour les migrations. En ce début d'année 2021, entre la crise sanitaire et les immobilisations forcées de navires, les opérations des ONG au large de la Libye s'avèrent extrêmement contraintes.

Six ans après un naufrage, plus d’un millier de migrants morts ne sont toujours pas identifiés

Veillée au prières à Rome le 22 avril 2015 après le naufrage. © Filippo Monteforte/AFP
Six ans après son naufrage, l’épave d’un bateau de migrants qui avait sombré au large des côtes libyennes le 18 avril 2015 est revenue dans le port d’Augusta, en Sicile. Les recherches de l’identité des victimes continuent.

Notre série : à bord de l’« Ocean Viking »

International

© NB / Mediapart
Lundi 11 janvier 2021, l’ONG SOS Méditerranée a repris ses opérations de secours à un moment où, au large de la Libye, peu de bateaux sont en mesure de porter secours aux migrants. Retrouvez la série de reportages de notre journaliste embarquée à bord.

Migrants: des enregistrements attestent de la collaboration entre UE et gardes-côtes libyens

International

Obtenues par The Guardian et le collectif The Migration Newsroom, dont Mediapart est partenaire, des conversations captées au-dessus de la Méditerranée en 2019 font entendre les conséquences d’une politique qui interroge jusqu’au patron de Frontex.

Marseille ouvre son port (symboliquement) aux migrants naufragés

France

La nouvelle municipalité a proposé samedi d’accueillir les bateaux qui recueillent des migrants en Méditerranée. Une annonce qui réveille l’opposition et procure de la « fierté » aux élus du Printemps marseillais.

Migrants en Méditerranée: le calvaire du «Louise Michel»

International

Le navire s’est retrouvé, vendredi 28 août au soir, avec plus de 190 personnes à bord et 33 autres dans un radeau de survie mis à l’eau à ses côtés. Après de longues heures d’appels aux autorités italiennes et maltaises, des garde-côtes italiens ont fini par intervenir.

En Italie, Matteo Salvini transforme son procès en tribune politique

Europe

L’ancien ministre de l’intérieur était convoqué samedi devant le tribunal de Catane pour avoir empêché, à l’été 2019, le débarquement de migrants sauvés en mer. Un rendez-vous judiciaire que son parti, la Ligue, a transformé en grand raout politique.

Malte a enrôlé des chalutiers privés pour repousser des migrants

Europe

En pleine pandémie, une cinquantaine de migrants naufragés ont été repoussés alors que leur embarcation avait déjà pénétré la zone de secours relevant de cet État membre de l’UE. Une enquête pénale est ouverte à la suite d’une plainte visant le premier ministre.

Secours en mer aux migrants: un trafiquant était à la table des discussions

International

Le trafiquant libyen Abd al-Rahman al-Milad lors d'une réunion en mai 2017 à Rome. © Guardia Costiera
La presse italienne vient de révéler que l’un des pires trafiquants libyens d’êtres humains participait tranquillement à des réunions officielles en Italie, en 2017. Au moment où Rome est justement soupçonnée d’avoir dealé un blocus des migrants avec les trafiquants libyens eux-mêmes.

Tous les articles

En Méditerranée, l’UE retire ses navires militaires qui ont sauvé 45 000 migrants

International

Les États membres de l’Union européenne ont décidé, mercredi 27 mars, de retirer leurs navires militaires engagés en Méditerranée dans le cadre de l’opération militaire dite « Sophia », au moins temporairement. Depuis 2015, ces bateaux ont pourtant permis de sauver 45 000 migrants environ.

Carola Rackete, symbole du harcèlement des sauveteurs humanitaires

Europe

Arrêtée le 29 juin, la capitaine allemande du navire humanitaire Sea-Watch 3 a été finalement libérée par la justice italienne mardi 2 juillet. D’autres capitaines et ONG attendent encore de connaître leur sort judiciaire.

Réfugiés: les dons de la France à la marine libyenne attaqués en justice

France

Huit associations ont attaqué en justice, jeudi 25 avril, la décision française de livrer des bateaux à la marine libyenne. Elles estiment que l’opération « contribuera à des violations caractérisées des droits fondamentaux » des migrants.

La France offre des hors-bord aux Libyens pour bloquer les migrants

International

Paris va livrer six bateaux à la marine libyenne, a confirmé, jeudi 21 janvier, le ministère des armées français. « Une scandaleuse nouvelle », selon Médecins sans frontières, alors que les garde-côtes de Tripoli jettent systématiquement leurs rescapés dans des centres de détention indignes.

Migrants: encore 170 disparus en Méditerranée

International

« On doit faire cesser cette tragédie », a réagi un responsable du Haut Commissariat aux réfugiés, après que 170 personnes ont disparu en Méditerranée, dans deux naufrages distincts. Au large de la Libye, trois rescapés ont été hélitreuillés, faute de navires sur zone.

Comment les réfugiés secourus en mer sont répartis: enquête sur une Europe de marchands de tapis

International

Mediapart a enquêté sur la manière dont les passagers de l’Aquarius, du Lifeline ou encore du Sea Watch, une fois débarqués, sont négociés entre pays européens. Depuis que l’Italie a fermé ses ports, huit accords de répartition ont été bricolés. À la clé ? À peine 850 réfugiés « dispatchés » et 16 États membres aux abonnés absents.

Pour saisir l’«Aquarius», la justice italienne invoque les habits «contaminés» des migrants

International

Alors que la justice italienne vient d’ordonner la saisie de l’Aquarius, Mediapart s’est procuré les motifs de cette décision : l’équipage aurait caché aux autorités portuaires la nature « contaminée » de certains de ses déchets. Visés : les vêtements des migrants. Un pas est franchi dans le harcèlement des humanitaires.

Castaner persiste sur des «interactions» entre ONG et passeurs en Méditerranée

International

Après avoir affirmé que les ONG « ont pu se faire complices des passeurs » en Méditerranée, Christophe Castaner a tenté une mise au point, dégainant deux « rapports de Frontex ». Emmanuel Macron lui-même juge que des humanitaires font « le jeu des passeurs ».