En Algérie, de plus en plus d’embarcations tentent la traversée vers l’Europe

Par

Au cours des dernières semaines, les traversées par voie maritime entre l’Algérie et l’Espagne ont augmenté et plusieurs embarcations ont fait naufrage. Sur la route de la Méditerranée occidentale, le nombre de disparitions et de décès a pratiquement doublé entre 2020 et 2021.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur les réseaux sociaux, les images de jeunes Algériens prenant la mer à bord de frêles embarcations en bois ou semi-rigides pullulent depuis quelques semaines. Mi-septembre, plus de 1 000 harraga (du nom de ces candidats au départ qui tentent la traversée du Maghreb à l’Europe par la voie maritime) algériens auraient gagné les côtes espagnoles en l’espace de trois jours, selon plusieurs médias algériens. Une information également relayée par un membre de l’ONG espagnole Héroes del Mar, qui évoque en parallèle davantage de naufrages et de morts cette année.