Un banquier du chavisme pris dans le réseau de Djouhri et Villepin

Par

Mis en cause dans l’affaire de la Banca Privada d’Andorra, l’assureur de la société des pétroles du Venezuela Diego Salazar a été écroué pour corruption le 1er décembre, à Caracas. En 2015, l'ancien premier ministre Dominique de Villepin lui proposait d’acheter une banque au Luxembourg.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Faut surtout pas se mélanger avec lui parce que là ça sent le mec qui a envie de se sauver hein… », avait conseillé Alexandre Djouhri. En février 2015, l’intermédiaire, aujourd’hui écroué à Londres, mettait en garde l’ancien premier ministre Dominique de Villepin au sujet d’un homme clé du chavisme mondain, le Vénézuélien Diego Salazar, 40 ans, surnommé « El señor de los relojes » – le dieu des montres. À l’entrée d’une fête, Salazar avait offert un jour à ses invités de casser leur montre à coups de marteau, moyennant quoi ils repartaient avec une Rolex. Il achetait en effet des montres en or, Rolex et Cartier, par dizaines.