Salvini exclut une chute du gouvernement en cas de limogeage d'un proche

Par
La Ligue ne provoquera pas la chute du gouvernement de coalition en Italie si les ministres votent en faveur du limogeage du secrétaire d'Etat aux Transports Armando Siri, impliqué dans une affaire de corruption, a assuré mardi le chef de file du parti d'extrême droite Matteo Salvini.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

ROME (Reuters) - La Ligue ne provoquera pas la chute du gouvernement de coalition en Italie si les ministres votent en faveur du limogeage du secrétaire d'Etat aux Transports Armando Siri, impliqué dans une affaire de corruption, a assuré mardi le chef de file du parti d'extrême droite Matteo Salvini.

Le Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème), partenaire de la Ligue au sein du gouvernement, réclame le départ d'Armando Siri, qui a été placé sous enquête par le parquet en avril pour avoir accepté des pots-de-vin d'une société d'éoliennes liée à la mafia sicilienne.

La Ligue s'oppose au départ d'Armando Siri, qui nie toute malversation et n'a pas été inculpé. Siri est un proche conseiller de Matteo Salvini, vice-président du Conseil et ministre de l'Intérieur.

Le gouvernement, qui se réunit mercredi, pourrait voter sur la question de son limogeage. Les ministres du M5S sont majoritaires au sein du cabinet.

"Si on en arrive à un vote et qu'ils limogent une personne qui n'a pas été entendue par les magistrats, ils porteront alors cette responsabilité", a déclaré Matteo Salvini. "Nous voterons contre et nous passerons à autre chose", a-t-il ajouté, rejetant l'éventualité d'un effondrement de la coalition au pouvoir.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale