L’Inde dépénalise l’homosexualité

Par

La Cour suprême indienne a en partie invalidé jeudi 6 septembre 2018 l’article 377 du Code pénal, héritage de l’époque coloniale, qui prévoyait des peines allant jusqu’à la prison à vie pour les relations homosexuelles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un jugement historique, la Cour suprême indienne a en partie invalidé le 6 septembre 2018 l’article 377 du code pénal, datant de l’ère coloniale britannique, condamnant les relations sexuelles entre personnes de même sexe, qualifiées de « sexe contre nature ». La décision a été prise à l’unanimité par les cinq juges. Avec ses 1,3 milliard d'habitants, l’Inde devient ainsi le 124e État dans le monde à dépénaliser l’homosexualité. L’ONG Human Rights Watch a donc célébré « une étape capitale qui va résonner à travers la planète ».