L'été 2015 les aura éclipsés. Les centaines de milliers de migrants syriens, afghans, pakistanais… tentant d'entrer en Europe par sa côte est ont, malgré eux, occulté ceux qui, depuis des années, quittent l'Afrique subsaharienne, traversent les déserts et tentent de passer en Europe via les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, ou via le détroit de Gibraltar. Pourtant, le 4 octobre 2015, près de 200 étaient secourus au large de l'Andalousie. Et selon l'Organisation internationale des migrations (OIM), quelque 3 000 migrants ont rejoint l'Espagne par la mer en 2015. Mais combien sont morts ?