La lutte contre l'évasion fiscale en Europe bute sur l'unanimité

Par

Le Luxembourg a annoncé qu'il n'était plus « strictement opposé » à la levée du secret bancaire. Ce changement de cap pourrait faciliter la lutte contre l'évasion fiscale en Europe. Mais les chantiers législatifs dans ce dossier, à Bruxelles, restent incertains.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La publication des «offshore leaks», la crise chypriote et les rebondissements de l'affaire Cahuzac obligent les défenseurs du secret bancaire en Europe à lâcher du lest. La première inflexion est venue dimanche du Luxembourg, dont le ministre des finances, Luc Frieden, a affirmé vouloir « renforcer la coopération avec les autorités fiscales étrangères ». « Nous ne sommes plus strictement opposés (à lever le secret bancaire - ndlr) », a-t-il précisé dans un entretien au Frankfurter Allgemeine Zeitung.