Sénégal: un JT rappé contre le tourisme sexuel

À 100 km de Dakar, la plage de Saly a accueilli l'an passé quelque 1,6 million de touristes. Mais le soir, c'est souvent « sexe contre sous », chante Xuman, des Haut-Parleurs qui a rencontré une jeune femme qui durant deux ans a vécu du tourisme sexuel.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Xuman (Les Haut-Parleurs)

8 août 2017 à 11h35

Durant l'été 2017, Mediapart s'associe aux Haut-Parleurs (lire sous la vidéo) pour vous donner des nouvelles du monde. Aujourd'hui, destination le Sénégal. À côté des plages de sable fin, « des hommes blancs, riches et vieux » s'achètent une relation sexuelle avec de jeunes femmes, raconte l'une d'elles :

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié