Inde: la rappeuse contre la multinationale

Par Manmeet Singh, William de Tamaris et Nicolas Augustin (Les Haut-Parleurs)

Dans le sud de l'Inde, une usine de thermomètres de la multinationale Unilever a entraîné de graves pollutions et de nombreux décès. Pour la rappeuse Sofia Ashraf, c'est du « racisme environnemental ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Durant l’été 2018, Mediapart s’associe aux Haut-Parleurs pour vous donner des nouvelles du monde. Aujourd’hui, rendez-vous en Inde avec la rappeuse Sofia Ashraf, très en colère contre Unilever. Dans le sud du pays, une usine de thermomètres de la multinationale anglo-néerlandaise a entraîné de graves pollutions et de nombreux décès. Pour l'artiste, c'est du « racisme environnemental ». Et elle ne lâchera pas le micro tant que justice ne sera pas faite.