Le président du Pérou est destitué, la vice-présidente désignée à sa place

Un an et demi après son élection, Pedro Castillo a été arrêté par la police, accusé d’avoir voulu mener un coup d’État. Il est remplacé par la vice-présidente Dina Boluarte, première femme à ce poste depuis l’indépendance du Pérou il y a plus de 200 ans. 

Coralie Hodgson

8 décembre 2022 à 08h48

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Lima (Pérou).– Le Pérou a vécu, mercredi 7 décembre, un nouvel épisode de son instabilité politique avec la destitution du président Pedro Castillo, accusé de vouloir mener un coup d’État, et son remplacement par la vice-présidente Dina Boluarte.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal