Un tournant introuvable dans la guerre du Yémen

Par

Un mois après l’assassinat d’Ali Abdallah Saleh par les miliciens houthistes le 4 décembre 2017, les reconfigurations attendues dans le conflit yéménite ne sont toujours pas là.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La dissolution de l’alliance entre les houthistes et le clan Saleh n’a pas conduit à un affaiblissement des premiers ni modifié le paysage militaire en faveur de la coalition emmenée par l’Arabie saoudite. Cet événement jette une lumière crue sur l’échec de l’opération décidée par cette dernière, mais aussi sur le règne de Saleh et le pouvoir exercé dorénavant sans partage par les houthistes sur les hautes terres autour de Sanaa.