Des ONG russes accusent Moscou de crimes de guerre en Syrie

Par

Quatre organisations de défense des droits humains publient un rapport sans concession sur les bombardements indiscriminés de civils par l’aviation russe et le soutien total que le Kremlin accorde au régime syrien. Une première venant de la société civile russe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En Russie, l’engagement du pays en Syrie est un sujet tabou. Seule a droit de cité la version officielle : l’armée russe intervient dans ce pays pour mener une « guerre juste » contre le terrorisme. Même son de cloche dans les médias d’État et aucun espace pour exprimer une voix discordante. S’ajoute la large indifférence de la population russe. Pourtant, le 2 avril, pour la première fois, une autre voix, courageuse et inattendue, s’est fait entendre à Moscou.