Grèce : les contours d'une gauche radicale en plein essor

Par

Arrivé en deuxième position dimanche avec 16,7 % des voix, Syriza a été chargé de former une coalition gouvernementale. Son leader a rapidement renoncé, prenant acte de l'éclatement des partis. Il n'empêche, la percée de cette formation de gauche envoie un sérieux avertissement aux partisans de l'austérité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Athènes, correspondance