L’introuvable compte japonais de Jacques Chirac

Par et
Les autorités japonaises ont fait savoir au juge d'instruction qui enquête sur la disparition d'un journaliste à Tahiti, en 1997, que Jacques Chirac n'avait jamais détenu de compte à la Tokyo Sowa Bank. Cela met fin à une rumeur tenace depuis près de quinze ans. Mais le magistrat poursuit ses investigations sur l'ancien chef de l'Etat et celui qui fut son protégé en Polynésie, Gaston Flosse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Affaire du compte japonais de Jacques Chirac, suite et – peut-être – fin. En toute discrétion, les autorités japonaises ont informé officiellement la France que nulle trace d'un compte bancaire occulte au nom de l'ancien chef de l'Etat ou de l'un de ses proches n'avait été trouvée sur l'archipel, du moins là où il est supposé avoir été ouvert.