Le régime de Maduro n'a pas enflammé un convoi humanitaire

Selon une vidéo du NYT, c’est un opposant vénézuélien au régime de Maduro qui a accidentellement mis le feu à un convoi d’aide humanitaire le 23 février, et non les forces de sécurité du régime comme l’avaient affirmé sans preuve des responsables états-uniens.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Des responsables états-uniens ont accusé le régime de Nicolas Maduro d’avoir mis le feu à un convoi d’aide humanitaire bloqué sur un pont à la frontière avec la Colombie le 23 février, alors que des millions de Vénézuéliens souffrent d’une pénurie de nourriture et de médicaments.

Mais une vidéo obtenue par le New York Times contredit ces allégations. Il semble que ce soit l’opposition elle-même et non les forces de sécurité de Maduro qui ont accidentellement enflammé un des camions bloqués sur le pont. Sur les images, on voit un cocktail Molotov lancé par un opposant au régime de Maduro tomber sur l’un des camions, qui s’enflamme aussitôt.

À lire dans le New York Times

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale