Le régime de Maduro n'a pas enflammé un convoi humanitaire

Selon une vidéo du NYT, c’est un opposant vénézuélien au régime de Maduro qui a accidentellement mis le feu à un convoi d’aide humanitaire le 23 février, et non les forces de sécurité du régime comme l’avaient affirmé sans preuve des responsables états-uniens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des responsables états-uniens ont accusé le régime de Nicolas Maduro d’avoir mis le feu à un convoi d’aide humanitaire bloqué sur un pont à la frontière avec la Colombie le 23 février, alors que des millions de Vénézuéliens souffrent d’une pénurie de nourriture et de médicaments.