L’abstention sape l’autorité du Parlement de Strasbourg

Par

Une forte abstention aux européennes fragilisera le Parlement européen pour les cinq années à venir, alors que l’hémicycle peine à se faire entendre à Bruxelles, face à la Commission et au Conseil.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un symbole du fossé qui se creuse entre l’Union et ses citoyens. Depuis 1979, année des premières élections au suffrage universel direct pour le Parlement européen, le taux de participation n’a cessé de s’effriter. Le neuvième parlement qui sortira des urnes, le 26 mai au soir, rompra-t-il la tendance ?