Le poing et l'amour

Il y avait chez Nelson Mandela une puissance, une finesse, une beauté politiques, morales, voire métaphysiques. Rendre hommage à cet homme parmi les hommes relève donc de l'ardente et légitime nécessité.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Prisonnier d'août 1962 à février 1990 d'une République d'Afrique du Sud qu'il devait présider de 1994 à 1999, Nelson Mandela est mort jeudi 5 décembre 2013. Impossible, en ce jour, de se dire : mieux vaut en rire qu’en pleurer. Telle fut pourtant la force de l'humoriste sud-africain Pieter-Dirk Uys, qui crève l’écran dans la vidéo ci-dessus. Écœuré par la répression des émeutes de Soweto en 1976, il surgit alors sur scène, pour railler le pouvoir afrikaner raciste du parti national, avec une redoutable force comique. Plus tard, il ne ménagera pas le côté obtus du président Thabo Mbeki (le successeur de Mandela), bêtement buté sur la question du sida.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié