Afghanistan: Des manifestants réclament le retour de Dostum

Par
Des centaines de manifestants ont continué de manifester, mardi, dans des villes du nord de l'Afghanistan, en réclamant le retour d'exil du vice-président Abdul Rasheed Dostum, pour défier le président Ashraf Ghani dans la perspective des législatives d'octobre.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

MAZAR-I-SHARIF, Afghanistan (Reuters) - Des centaines de manifestants ont continué de manifester, mardi, dans des villes du nord de l'Afghanistan, en réclamant le retour d'exil du vice-président Abdul Rasheed Dostum, pour défier le président Ashraf Ghani dans la perspective des législatives d'octobre.

Les rassemblements dans les provinces septentrionales en étaient mardi à leur septième jour. Elles ont débuté après l'arrestation la semaine dernière d'un commandant de milice fidèle à Dostum, actuellement en exil en Turquie après avoir été accusé de torture et agression sexuelle contre un opposant politique.

Les manifestants ont déchiré des photos du président Ghani et menacé de bloquer des axes routiers, ou encore de couper les lignes à haute tension acheminant de l'électricité de d'Ouzbékistan vers Kaboul, si la police ne remet pas en liberté le commandant de milice arrêté, Nizamuddin Qaisari.

Ces manifestations soulignent la volatilité de la situation politique afghane à l'approche des élections, même si la trêve de trois jours intervenue avec les taliban, à l'occasion de la fête de l'Aïd, a fait naître des espoirs de négociations, idée que soutiennent les Etats-Unis.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale