Premier et fragile espoir de paix dans le Caucase

Par

Pour la première fois depuis le début du conflit dans le Haut-Karabakh dans le Caucase, un cessez-le-feu, qui reste fragile et flou, a été conclu entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Cheffe de file de la médiation entre les deux ex-républiques soviétiques : la Russie. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après deux semaines de violents combats qui ont fait plus de 400 morts dont près d’une centaine de civils selon un bilan qui reste partiel et sous-évalué, l’enclave séparatiste du Nagorno-Karabakh, plus connue sous le nom de Haut-Karabakh, va-t-elle retrouver la paix ?