La famille de Ben Ali pourrait réclamer ses biens et demander réparation

La justice tunisienne a annulé un décret de 2011 permettant la confiscation des biens du président déchu Zine El Abidine Ben Ali et de ses proches, a annoncé mardi le gouvernement tunisien qui compte faire appel de cette décision.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La justice tunisienne a annulé un décret de 2011 permettant la confiscation des biens du président déchu Zine El Abidine Ben Ali et de ses proches, a annoncé mardi le gouvernement qui compte faire appel de cette décision. « L’abrogation de ce décret-loi risque de coûter à la Tunisie des milliers de milliards », a-t-il prévenu en marge d’une conférence organisée mardi sur le rôle du barreau en Tunisie. Il estime ainsi la somme que pourrait demander le clan Ben Ali à « un peu plus que le budget de la Tunisie ».