En Cisjordanie, des Bédouins résistent contre le «Grand Jérusalem» de Netanyahou

Par

Les Bédouins de Khan Al-Ahmar protestent contre la destruction programmée de leur communauté et de leur école, au centre de la Cisjordanie. Par leur localisation, ils constituent l’un des derniers remparts contre l’avènement du « Grand Jérusalem » voulu par le gouvernement Netanyahou.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Khan Al-Ahmar (Cisjordanie), envoyée spéciale.– Comme beaucoup d’autres communautés bédouines de Cisjordanie, Khan Al-Ahmar est difficile à trouver. Elle est située à un peu moins de 20 kilomètres de la ligne verte, au sud de la route 1 qui relie Jérusalem à la mer Morte. Pour y accéder, aucun chemin balisé. Il faut enjamber à pied une glissière de sécurité ou, option plus sûre, emprunter un détour escarpé qui passe sous la route. Des constructions en tôle et quelques chèvres servent de points de repère.