Le Fidesz d’Orbán et l’opposition à couteaux tirés pour la mairie de Budapest

Par Corentin Léotard

Les partis d’opposition espèrent ravir la capitale à Viktor Orbán le 13 octobre, à l’issue d’une campagne d’une brutalité inédite. Un test décisif pour le pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Budapest (Hongrie), de notre correspondant.– Sur la place Ferenc, centre névralgique de Ferencváros, le IXe arrondissement de Budapest, des retraités ont été invités par la mairie, ce lundi soir, à assister à un spectacle d’opérette en plein air. Monsieur le maire, János Bácskai, flanqué de la déléguée du quartier, Eleonóra Kulpinszky, tous deux du Fidesz, serrent les mains. Les affiches de campagne pour sa réélection le montrent devant l’église splendidement rénovée de la place Bakáts, non loin de là.