Homophobie à la une en Malaisie

Par

Un journal malaisien a publié une liste d'éléments pour « identifier » les homosexuels sur leur apparence, alors que l'homophobie est encore très répandue dans ce pays et fait régulièrement des victimes. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le quotidien malaisien Sinar Harian a publié une liste de « signes distinctifs » permettant d'identifier des personnes homosexuelles à leur apparence physique. L'article, sous forme de guide pratique, a fait scandale en Malaisie où les militants de la cause LGBT craignent qu'il n'alimente une homophobie déjà très présente. Légalement, l'homosexualité est passible de 20 ans d'emprisonnement en Malaisie. Les victimes de crimes homophobes sont malheureusement nombreuses. L'an dernier, un étudiant a été brûlé vif sous le seul prétexte que ses camarades de cours le soupçonnaient d'être homosexuel. Pourtant, les autorités ne se privent guère de renchérir dans la rhétorique homophobe.