Dans sa lutte contre le virus, Xi Jinping fait tomber des têtes

Par

Les responsables du Parti communiste de la province centrale du Hubei et de la ville de Wuhan, épicentre du nouveau coronavirus, ont été limogés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On s’attendait depuis des semaines à voir tomber des têtes à Wuhan et dans la province du Hubei, épicentre de l’épidémie du nouveau coronavirus désigné désormais par l’OMS sous le nom de Covid-19. Le numéro un chinois Xi Jinping avait décrété une mobilisation nationale. La logique de l’État-parti voulait que les responsables locaux qui avaient tardé à répondre soient punis. Une manière commode – et bien connue en Chine – pour le « centre » de désigner des boucs émissaires et de s’affranchir de ses responsabilités.