Au nord du Burkina Faso, une radio au milieu des combats

Par François Hume-Ferkatadji et Olivia Macadré

La radio locale La Voix du Soum émet ses programmes au nord du Burkina Faso, dans une zone de conflit entre djihadistes et autorité centrale. Son directeur, le journaliste Roger Sawadogo, raconte ce que travailler au milieu des combats veut dire : dénoncer sans relâche les exactions des uns et des autres, et déconstruire les rumeurs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ouagadougou (Burkina Faso), de nos envoyés spéciaux.–  Quand il arrive dans la cour intérieure du petit hôtel, il balaye du regard les lieux et choisit la table du fond, « plus sûre », invisible depuis la rue et à proximité d’une porte dérobée qui donne sur l’arrière de l’établissement. « C’est comme ça, j’ai intégré des réflexes de survie. Partout j’observe les sorties de secours, le plan des lieux, c’est devenu mécanique. » Roger Sawadogo a été plusieurs fois menacé de mort. « La dernière fois, c’était il y a très récemment… très récemment, répète-t-il dans un moment d’absence. Je ne sais pas si on peut conjuguer cette menace au passé. »