Israël: malgré les appels de la gauche, Biden reste très prudent

Par

Jusquici, le conflit israélo-palestinien na pas été une priorité pour le président Biden. Les affrontements en cours lobligent à se positionner. Au sein de la gauche américaine, il est critiqué pour sa « tiédeur ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et maintenant ? Quelle sera la position des États-Unis et de leur nouveau président, Joe Biden, envers Israël, leur fidèle allié ? La série d’affrontements qui a éclaté cette semaine entre Israéliens et Palestiniens va permettre de le découvrir. Premier constat : un air de déjà-vu et de statu quo se dégage des éléments de langage distillés par l’administration Biden ces dernières heures.