Irak: Les forces de sécurité placées en état d'alerte dans le Sud

Par
Les autorités irakiennes ont placé les forces de sécurité en état d'alerte avancé, samedi, face à la poursuite des manifestations dans les provinces méridionales du pays, a-t-on appris de sources proches des renseignements militaires et du ministère de la Défense.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BAGDAD (Reuters) - Les autorités irakiennes ont placé les forces de sécurité en état d'alerte avancé, samedi, face à la poursuite des manifestations dans les provinces méridionales du pays, a-t-on appris de sources proches des renseignements militaires et du ministère de la Défense.

L'ordre émane du Premier ministre Haïdar al Abadi, qui est commandant en chef des forces armées irakiennes.

Des manifestations visant à dénoncer la corruption et réclamer de meilleurs services publics ont lieu depuis plusieurs jours à Bassorah, la métropole du sud de l'Irak, et en d'autres points du sud du pays. Le grand ayatollah Sistani, primat de l'islam chiite, a fait part de sa solidarité avec les contestataires en dénonçant "l'extrême défaillance des services publics".

Vendredi, plusieurs centaines d'Irakiens ont fait irruption à l'aéroport de la ville sainte de Nadjaf, où le trafic aérien a été suspendu.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale