Les résultats des élections législatives néerlandaises du 15 mars sont désormais disponibles. Ils traduisent une sanction sans appel de la coalition sortante. Ce sont les sociaux-démocrates du PvdA qui paient le plus haut prix d’une alliance gouvernementale, au sein de laquelle ils avaient le statut de partenaire minoritaire. Les libéraux-conservateurs du VVD, également en recul, détenaient en effet le poste de premier ministre et ont défini l’essentiel de la ligne politique suivie depuis 2012, austéritaire en économie et restrictive sur l’immigration et l’asile.