Bonne nouvelle aux Etats-Unis : un lobby juif de gauche !

Par
Pour tenter de contrer la toute-puissance de l'American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) qui est accusé d'étouffer tout débat contradictoire sur l'avenir du Proche-Orient, des lobbyistes juifs et de gauche ont décidé de créer à Washington leur propre groupe d'influence : J Street.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En France, il est toujours délicat d'accoler les mots « lobby » et « israélien ». Les Américains n'ont pas ces pudeurs, et l'American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) est la première à revendiquer son titre de « lobby pro-Israël ». Qu'on s'en félicite ou qu'on le déplore, le lobbying est une activité normale de la vie politique aux Etats-Unis, et l'AIPAC s'est hissé au premier rang des groupes d'influence, avec plus de 100.000 membres, 18 bureaux régionaux et une cagnotte de plus de 100 millions de dollars. Mais, depuis une dizaine d'années, l'AIPAC fait grincer de plus en plus de dents, en particulier au sein de la communauté juive américaine de gauche.