Un an après, l’Argentine est gagnée à son tour par la révolution #MeToo

Par Anna SLIZEWICZ

La parole des femmes se libère en Argentine après le témoignage d’une comédienne qui accuse un célèbre acteur de l’avoir violée lorsqu’elle était mineure. Dans ce pays qui connaît un élan féministe sans précédent, des centaines de femmes racontent sur les réseaux sociaux les abus dont elles ont été victimes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Buenos Aires (Argentine), de notre correspondante.-  « Il a pris ma main, m’a dit : “Regarde dans quel état tu me mets”, tout en me faisant sentir son érection. » En pleurs devant la caméra, Thelma Fardin raconte son viol, il y a neuf ans, dans une chambre d’hôtel au Nicaragua. À l’époque, l’actrice avait 16 ans et tournait dans la série populaire pour adolescents Patito Feo Vilain petit canard »). « C’était le seul adulte de l’équipe », explique-t-elle dans cette vidéo diffusée mardi 11 décembre, où elle accuse Juan Darthés, célèbre acteur argentin de presque 30 ans son aîné, de l’avoir violée.