Egypte: l'armée sort victorieuse du référendum constitutionnel

Par Claire Talon

Le texte a été réécrit à la dernière minute par les militaires qui consolident leur emprise sur le pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Caire, correspondance.- Pour un plébiscite, Abdel Fattah Al Sissi et ses supporteurs s’attendaient sans doute à mieux. Avec un taux officiel de 38 % de participation, l’homme fort de l’Égypte, qui a laissé entendre qu’il considérerait l’approbation de la constitution par référendum comme une invite à se présenter à l'élection présidentielle, a certes mobilisé plus d’électeurs que ne l’avait fait avant lui le frère musulman Mohamed Morsi : un an plus tôt, ce dernier n’avait réussi à déplacer que 32 % du corps électoral pour faire adopter sa constitution. Mais Abdel Fattah Al Sissi n’a pas non plus mobilisé la majorité de l’opinion.