USA: Les séparations enfants-parents continuent à la frontière mexicaine

Par
Le nombre d'enfants séparés de leurs parents arrivés illégalement sur le territoire américain pourrait être supérieur de plusieurs "milliers" aux estimations existantes, indique un rapport d'une agence fédérale américaine mercredi.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

NEW YORK (Reuters) - Le nombre d'enfants séparés de leurs parents arrivés illégalement sur le territoire américain pourrait être supérieur de plusieurs "milliers" aux estimations existantes, indique un rapport d'une agence fédérale américaine mercredi.

Le bureau de l'inspecteur général du département de la Santé et des Services sociaux (HHS) indique que l'agence a identifié de très nombreux enfants en plus des 2.737 qui font déjà l'objet d'une procédure judiciaire collective engagée par l'American Civil Liberties Union l'an passé.

Cette estimation du HHS demeure toutefois approximative car les services sociaux notent des dysfonctionnements dans les enregistrements des nouveaux arrivants.

L'administration Trump a mis en oeuvre une politique de "tolérance zéro" qui consiste à poursuivre pénalement et à placer en détention provisoire toute personne ayant franchi illégalement la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique avec des enfants.

Cette politique a eu pour conséquence de se traduire par la séparation de parents et d'enfants, le gouvernement américain affirmant que ces décisions étaient prises pour la sécurité et le bien-être des enfants.

Ces séparations font l'objet de recensements très approximatifs, rendant impossibles toutes les statistiques sur ce sujet sensible qui a provoqué l'indignation d'une partie de la population américaine et poussé Trump à signer le 20 juin un décret y mettant fin.

Malgré cela, les séparations se sont poursuivies depuis cette date, précise le rapport du HHS, et au moins 118 enfants ont été séparés de leurs parents entre le 1er juillet et le 7 novembre 2018.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale