#MoiAussi: des centaines de Québécoises dénoncent le harcèlement sexuel

Par

La vague du mot-clic #MoiAussi — #MeToo en anglais — a déferlé lundi 17 octobre, partout dans le monde, après que, dans la foulée de l’affaire Harvey Weinstein, l’actrice Alyssa Milano eut invité les femmes à dénoncer sur Twitter le harcèlement sexuel dont elles ont été victimes, rapporte Le Devoir de Montréal.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tandis qu’au Québec des centaines de femmes ont répondu à l’appel, des spécialistes s’inquiètent de voir que des femmes se sentent plus écoutées en dénonçant le harcèlement sur les réseaux sociaux plutôt qu’auprès des autorités.