Gbagbo maintenu en détention au moins jusqu'au 1er février

Par
Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, à la suite d'un recours des procureurs, ont décidé le maintien en détention au moins jusqu'au 1er février de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LA HAYE (Reuters) - Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, à la suite d'un recours des procureurs, ont décidé le maintien en détention au moins jusqu'au 1er février de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo.