UE: la Commission cherche à reprendre la main, après un gros retard à l’allumage

Après les fermetures unilatérales des frontières, la Commission a tenté mardi 17 mars de reprendre la main dans la gestion de la crise du Covid-19, lors d’un sommet extraordinaire. Des élus exhortent à ne pas oublier le cas des migrants sur les îles grecques.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Une présidente de la Commission qui plaide pour la solidarité sur le continent, au moment où des États de l’Union ferment leurs frontières intérieures. Des contrôles renforcés sur le pont de l’Europe à Strasbourg, infrastructure symbole du couple franco-allemand. La Chine qui affrète un Airbus pour apporter des masques à l’Italie, alors que Paris et Berlin ont refusé d’exporter les leurs à Rome. Comme à chaque crise majeure ou presque – de la guerre en Syrie à l’accueil des migrants –, l’impression que l’Europe n’est pas au rendez-vous face à l’épidémie de coronavirus domine.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal