La CPI ouvre un examen préliminaire sur les déportations de Rohingyas

Par
La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, a annoncé mardi l'ouverture d'un examen préliminaire pour déterminer si les déportations de musulmans Rohingyas de la Birmanie vers le Bangladesh pourraient constituer des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

AMSTERDAM (Reuters) - La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, a annoncé mardi l'ouverture d'un examen préliminaire pour déterminer si les déportations de musulmans Rohingyas de la Birmanie vers le Bangladesh pourraient constituer des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité.