Kiev voudrait des sanctions contre Gerhard Schröder

Le gouvernement ukrainien pense à imposer des sanctions contre l’ancien chancelier allemand en raison de sa proximité avec Vladimir Poutine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un éditorial du Wall Street Journal de la semaine passée posait la question : pourquoi Gerhard Schröder, proche de Vladimir Poutine, n'est-il pas concerné par les sanctions frappant les dirigeants russes ? Bild Zeitung a, à son tour, posé la question au ministre ukrainien des affaires étrangères, Pavlo Klimkin, qui a répondu qu'il faudrait effectivement que l'Union européenne s'interroge sur des sanctions à l'égard de l'ancien chancelier. « Gerhard Schröder est le plus important lobbyiste mondial de Poutine », explique-t-il.