Les dirigeants de Toys ‘R’ Us auraient détourné des millions d’euros avant la faillite du groupe

Avant la faillite, la filiale britannique du géant de la distribution Toys ‘R’ Us aurait transféré plus de 600 millions d’euros vers une structure basée aux îles Vierges britanniques. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le géant de la distribution de jouets étasunien Toys ‘R’ Us a déposé son bilan. Au Royaume-Uni, 105 magasins vont fermer leurs portes et 3 000 emplois vont être détruits. Mais les autorités britanniques s'intéressent à un mystérieux prêt de 585 millions de livres, environ 660 millions d'euros, accordé en janvier 2017 à une filiale du groupe basée aux îles Vierges britanniques, TRU (BVI) Finance II. Ce prêt n'a jamais été remboursé, et Londres soupçonne le groupe d'avoir voulu détourner de l'argent du fonds de pension du groupe. De son côté, Toys ‘R’ Us affirme qu'il ne s'est agi que de « simplifier la structure ».