Comment échapper au grand désordre mondial

Par

Le Covid-19 peut être le dernier clou planté dans le cercueil du multilatéralisme. Face aux fièvres nationalistes et au repli des États, y a-t-il un espoir de reconstruire un système de coopération ou de gouvernance international ? 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le monde est lugubre. La moitié de l’humanité est placée en confinement, événement jamais survenu. Plusieurs libertés fondamentales (droit de réunion, de manifestation) ont été supprimées, laissant la place à des systèmes de surveillance orwelliens. Plus de 50 pays ont déclaré l’état d’urgence. Les démocraties ont mis leur Parlement sous cloche. Les régimes dits « illibéraux » ou autoritaires en profitent pour cadenasser un peu plus leur société.