Peter Nagy et Juraj Šeliga: «On va se battre pour une Slovaquie intègre»

Par

Alors que l’Europe se droitise presque partout, un mouvement social inédit a bousculé la Slovaquie au printemps, après l’assassinat du journaliste Ján Kuciak. Dans un entretien à Mediapart, les initiateurs de cette contestation citoyenne qui a fait tomber le gouvernement envisagent la suite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bratislava (Slovaquie), envoyé spécial.-  Katarína, Jakub, Karolína, Robert, Táňa, Veronika… Cette poignée de jeunes Slovaques, étudiants, psychologues ou encore cinéastes a mobilisé des dizaines de milliers de personnes chaque week-end, pendant trois mois, pour demander des comptes aux gouvernants après l’assassinat du journaliste d’investigation Ján Kuciak et de sa compagne, à la fin du mois de février.