Emails de Clinton: pas de mauvais usage délibéré

Par
L'enquête menée par le département d'Etat américain sur l'utilisation par Hillary Clinton d'un serveur de messagerie privé quand elle était cheffe de la diplomatie américaine n'a révélé aucune preuve de transmission délibérée d'informations classifiées, selon les résultats de l'enquête publiés vendredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

WASHINGTON (Reuters) - L'enquête menée par le département d'Etat américain sur l'utilisation par Hillary Clinton d'un serveur de messagerie privé quand elle était cheffe de la diplomatie américaine n'a révélé aucune preuve de transmission délibérée d'informations classifiées, selon les résultats de l'enquête publiés vendredi.