A Washington, un nouveau départ au milieu des check-points

Par

Washington militarisée, Washington fatiguée, mais Washington soulagée… Mercredi, jour de l’inauguration de Joe Biden, 46e président des États-Unis, la capitale fédérale sera débarrassée de Donald Trump, son habitant le plus détesté.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Washington (États-Unis).– Walter Floyd file en skate-board, mardi, à travers les rues sans voitures de « Downtown Washington ». Avec son appareil photo à portée de main, cet Afro-Américain en anorak orange fluo veut immortaliser le paysage, celui d’un centre-ville sous haute sécurité, peuplé de militaires armés, d’agents fédéraux et de policiers locaux postés au milieu de check-points et de barrages à tous les coins de rue. « C’est la première fois que je suis aussi près d’une zone militaire, s’exclame-t-il. Et j’espère que cela sera la dernière fois. »