La Chine et la Russie défient la suprématie du dollar

Par

À l’occasion du voyage de Vladimir Poutine en Chine, Moscou et Pékin annoncent des accords bancaire et gazier importants. Objectif : en finir avec l’hégémonie du dollar et la toute-puissance américaine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce n’est qu’un accord. Mais dans le climat de tension qui s’est installé entre les États-Unis d’un côté, la Russie et la Chine de l’autre, il est lourd de signification : les deux pays semblent décidés à contester de plus en plus ouvertement le statut du dollar comme seule monnaie de réserve internationale, et à défier les États-Unis.