Les jeux troubles du bras droit de Trump avec Ziad Takieddine

Par et

L’actuel directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, est soupçonné d’avoir signé un contrat fictif avec le marchand d’armes Ziad Takieddine dans le but de maquiller l’origine occulte d’argent liquide saisi par les douanes en pleine affaire Karachi. Il est aussi suspecté d’avoir facturé d’inutiles sondages pour le camp Balladur lors de la présidentielle de 1995.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a un mois, Paul Manafort prétendait « sécuriser » la campagne de Donald Trump. Depuis lundi, on l’accuse d’avoir couvert le plagiat opéré par Melania Trump – des emprunts à un discours de Michelle Obama – à la tribune de la convention républicaine. Il n’en a cure. Bien souvent, Paul Manafort, propulsé en juin dernier directeur de campagne de Donald Trump, a “encadré” aux États-Unis des candidats républicains jusqu’à la victoire pour les investitures : Gerald Ford en 1976, Ronald Reagan en 1980, George H.W. Bush en 1988.