Les groupes terroristes d’Asie du Sud-Est regardent vers l’Afghanistan

Par Gabrielle Maréchaux

Le retour au pouvoir des talibans dope le moral des groupes historiquement liés à Al-Qaïda. Quant aux filiales de l’État islamique, elles n’ont pas attendu le départ des États-Unis pour envoyer des membres en Afghanistan.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Kuala Lumpur (Malaisie).– À écouter ceux qui côtoient et scrutent les réseaux djihadistes en Asie du Sud-Est, la pandémie aurait presque des bons côtés. Car depuis la victoire des talibans, certaines mouvances terroristes indonésiennes aspireraient à aller apprendre les recettes du succès des nouveaux maîtres de Kaboul, qu’ils admirent.