Pékin-Bruxelles: une nouvelle route de la Soie se dessine via les Balkans

Par

South Stream est mort, vive le « Corridor transbalkanique » financé par Pékin ? Le sommet Chine-pays d’Europe centrale et orientale, qui s'est achevé mi-décembre à Belgrade, a donné lieu à de nombreuses annonces, notamment la création d’un fonds d’investissements chinois pour développer les infrastructures dans la région des Balkans.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le sommet Chine-pays d’Europe centrale et orientale, qui s'est achevé mi-décembre à Belgrade, a donné lieu à de nombreuses annonces, notamment la création d’un fonds d’investissements chinois pour développer les infrastructures dans le sud-est de l'Europe. Pourquoi la Chine s’intéresse-t-elle donc tant aux Balkans ? C'est la question à laquelle tente de répondre Le Courrier des Balkans ce samedi 20 décembre, en publiant un entretien avec Simeon Pobulic, membre du Forum pour les relations internationales. La Chine, dit-il, a décidé de « construire une route du Sud, qui part du Pirée et aboutit quelque part au Nord... Une nouvelle route de la soie : Asie centrale, Russie, Europe ». Entretien à retrouver dans son intégralité sur le site du Courrier des Balkans.