Les candidats américains sont-ils victimes de leurs Oppo-Teams ?

Par
Les trois principaux candidats à la Maison-Blanche - Obama, Clinton et McCain - ont appris vendredi que les fichiers concernant leur passeports avaient été "visités" dans les archives du département d'État. Un scandale en puissance qui renvoie au rôle agressif des équipes de campagne chargées de l'opposition research.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vendredi matin, une curieuse nouvelle tombe sur les fils des agences de presse : des employés du Département d'État américain ont mis leur nez dans le dossier du passeport de Barack Obama, le candidat démocrate à la nomination de son parti dans la course à la Maison-Blanche. Le porte-parole du ministère, qui a convoqué en hâte une conférence de presse téléphonique, assure que les responsables ont été identifiés et disciplinés, mais que, pour l'instant leur motivation ne semble pas aller au-delà d'une « curiosité imprudente ». Vendredi soir, on apprend que les dossiers d'Hillary Clinton et de John McCain ont eux aussi été visités. Que se passe-t-il dans les archives du Département d'Etat de Condoleeza Rice ?