«Le meurtre de Jamal Khashoggi est un crime d’Etat»

Par

Agnès Callamard, rapporteure spéciale des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, a publié un rapport cinglant sur le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi. Elle y conclut à la responsabilité d’État de l’Arabie saoudite et réclame une enquête approfondie sur le rôle du prince héritier, Mohammed ben Salmane. Elle s'en explique dans un entretien à Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 2 octobre 2018, le journaliste saoudien Jamal Khashoggi entrait dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul sans jamais en ressortir. Depuis, après de nombreuses dénégations saoudiennes, sa mort a finalement été reconnue par les autorités. Pas leur responsabilité.