Mikhaïl Khodorkovski opère son grand retour sur la scène russe

Par

L'ancien oligarque Mikhaïl Khodorkovski, libéré en décembre 2013 après dix années de prison, a annoncé, samedi à Paris, la création d'un nouveau mouvement afin de favoriser les réformes dans son pays. « Russie ouverte » fonctionnera comme une plateforme d'échanges et veut peser à l'occasion des prochaines élections législatives.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est un homme transformé qui s'est présenté ce samedi 20 septembre dans l'amphithéâtre de l'opéra Bastille à Paris. Un homme à l'allure simple et au verbe sérieux, venu raconter sa libération surprise, en décembre 2013, mais surtout le nouveau projet qui l'anime. Difficile d'imaginer, sous ses airs de monsieur Tout-le-monde, l'ancien oligarque qui a brassé des milliards de dollars et bâti un empire pétrolier sur la vague des privatisations des années 1990, avant de tomber en disgrâce et de passer dix ans en détention sur ordre de Poutine… Chemise en jean sortie du pantalon, chaussures de toile fatiguée, une simple sacoche en faux cuir à l'épaule, Mikhaïl Khodorkosvki s'est assis confortablement dans le fauteuil posé au milieu de la scène comme il se serait assis dans un café pour discuter.