Au Venezuela, l’opposition à Maduro se divise

Par Adrien Galpin

Il y a un peu plus d’un an et demi, Juan Guaidó se proclamait président par intérim au Venezuela. Mais sa stratégie patine et elle est même remise en cause par une autre figure de l’opposition Henrique Capriles Radonski.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Caracas (Venezuela).– L’union derrière Juan Guaidó a du plomb dans l’aile au Venezuela. Cela faisait plusieurs mois que les signes de fractures se multipliaient, mais ils sont apparus au grand jour depuis le début du mois de septembre et le retour en force d’un autre cador de l’opposition : Henrique Capriles Radonski.